MISSION DE LA CEDEAO : ECHEC DU SECOND ROUND

Spread the love

Après la venue de l’ancien Président nigérian Gooluck Jonathan, le commando présidentiel des Chefs d’État nigérien, ghanéen, ivoirien, nigérian et sénégalais qui a suivi la mission de Jonathan, a vu rouge. Le M5 n’a pas cédé d’un pouce motivant ainsi la convocation d’un sommet extraordinaire des Chefs d’Etat de la CEDEAO.

La délégation  qui a séjourné le jeudi 23 juillet à Bamako comprenait : Muhamadu Buhari, Mahamadou Issoufou, Alassane Ouattara, Nana Akufo-Addo et Macky Sall.

A noter que le Président du Niger qui est actuellement aux commandes de l’organisation sous régionale, a eu à user de tout son savoir faire afin de pouvoir contenir les échanges, qui ont pris souvent des allures d’empoignades.

Et pour cause, son homologue Macky Sall, dans son intervention avait ouvertement prévenu sur l’impossibilité d’un départ d’IBK. Propos qui ont mis le feu aux poudres avant que tout ne rentre dans l’ordre.

Au bout du compte, les médiateurs VIP  ne sont pas parvenus à faire accepter à l’opposition malienne leur plan pour sortir le pays de la crise.

Ils auront néanmoins eu un aparté avec IBK depuis l’aéroport ainsi qu’au palais de Koulouba. Le Président Issoufou a déclaré qu’ils restent « optimistes ».

Un sommet extraordinaire de la CEDEAO par vidéoconférence est prévu afin de trouver un consensus pour la résolution de la crise multidimensionnelle du Mali.

La délégation a eu le temps de croiser et d’écouter tous les protagonistes.

On retiendra lors de ces rencontres, la présence remarquée de Mme Cissé Astan Traoré, épouse du Chef de file de l’opposition Soumaila Cissé, enlevé par des bandits armés depuis plus de 3 mois.

Espérons que d’ici la fin de la trêve, décrétée côté M5 RFP pour permettre à la population de s’atteler aux préparatifs de la fête de Tabaski, les Chefs d’Etat de la CEDEAO, trouveront de quoi à rapprocher les positions des différents protagonistes pour le bien du peuple malien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *