SORTIE DE CRISE SOCIOPOLITIQUE DU MALI : LA PROPOSITION DU M5-RFP

Spread the love

Pour une sortie de crise sociopolitique que rencontre notre pays depuis un certain moment, les membres du comité stratégique du mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) ont au cours d’une rencontre, tenue au siège de la CMAS, élaboré un document de propositions de sortie de crise pour le Mali. Ledit document, appelé les grands axes d’un plan de sortie de crise a été rédigé sous la présidence de l’imam Mahmoud Dicko. Il concerne 11 points que nous vous proposons de découvrir.  

Ainsi, le M5-RFP exige la mise en place d’une transition qui se résume au projet de proposition de sortie de crise ci-après :

1-La dissolution immédiate de l’Assemblée nationale ;

2-La mise en place d’un Organe législatif de transition ;

3-Le renouvellement intégral des membres à la cour constitutionnelle ;

4-La mise en place d’un gouvernement de Transition, avec les caractéristiques ci-après :

Le Premier ministre est désigné par le M5-RFP ;

Il ne peut-être demis par le président de la République ;

Il forme son Gouvernement en entier ;

Il nomme aux hautes fonctions nationales (Administration, Justice, Forces armées et de sécurité, …) ;

5-  L’adoption d’une Feuille de route de refondation de l’Etat et de sauvegarde de la démocratie, de l’unité nationale, de la paix et la cohésion sociale, assortie d’un chronogramme précis ;

6-  L’adoption d’un pacte de stabilité nationale, et le respect des textes relatifs au droit et à la liberté syndicale, à la justice sociale et aux engagements entre les parties ;

7-  L’adoption d’un mécanisme de suivi-évaluation annuel ;

8-  Le retrait de la présidence de la République des services exécutifs de l’Etat.

9- Le M5-RFP exige la libération du Chef de file de l’opposition, l’Honorable Soumaïla CISSE, victime d’enlèvement de sa personne depuis plusieurs mois.

10- Un accord politique sur l’ensemble de ces points sera dûment signé avec de solides garanties de sa mise en œuvre jusqu’à la fin du mandat en cours.

11- Une Charte de transition formalisera les termes convenus dans l’accord politique pour concilier les dispositions constitutionnelles actuelles avec les organes pertinents de la Transition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *