CHAMPIONNAT NATIONAL D’ATHLETISME CADETS : LES REGIONAUX SE TAILLENT LA PART DU LION

Spread the love

Placée sous la présidence de Souleymane Touré, représentant du Ministre des Sports, le stade du 26 mars a vibré au rythme de la 8ème édition du championnat national d’athlétisme des cadets le samedi 22 février 2020. Organisé par la fédération malienne d’athlétisme, les jeunes athlètes se sont distingués dans 8 épreuves. 

Les deux meilleurs athlètes des différentes épreuves des championnats zonaux ont eu à participer à la présente édition du championnat national cadet d’athlétisme au stade du 26 Mars de Bamako. C’était en présence de la présidente de la fédération malienne d’athlétisme, Kéita Ami Sangaré, des responsables de ladite fédération et d’un public sportif passionné de la discipline. En ce qui concerne les athlètes, ils étaient au nombre de 140, accompagnés de 20 encadreurs et 50 officiels.

En 100m dame, elles ont été sur le podium du championnat national des cadets, Kadidyatou Alassane du club Al Farouk de Tombouctou avec 13″15, Rokiatou Togola du Réveil Athlétic de Kati (RAK), 13″ 34 et Komba Traoré de l’Association Sportive des Jeunes Athlètes (ASJA), 13″71. Dans la même épreuve en garçon, la médaille d’or a été remportée par Bourama Traoré de l’ASJA avec 11″82. La médaille d’argent a été emportée par Fousseyni Doumbia du RAK, 11″88 et la médaille de bronze remportée par Mamadou Coulibaly de l’Athlétic Club de Dioila (ACD), 12’’05.

Avec un chrono de 28″50, Kadiatou I Touré du CAAS est la championne 2020 des 200m. La vice-championne est N’tafing Diakité d’Al Farouk, 28″61 et Mariyatou Traoré de l’ESKO (Entente Sportive de Koutiala) est troisième avec 29″50. En garçon dans la même discipline, Alou Kassambara du RAK occupe la première place avec 24″53. Il est suivi respectivement de Seydou Sangaré de l’ACD, 24″74 et de Daouda Traoré, Us San, 25″11.

Celle qui a remporté la médaille d’or, de cette 8ème édition du championnat national des cadets, en 400m est Nana Samaké du RAK avec 1’02″42. La médaille d’argent a été décrochée par Ramata Samaké du TATA de Sikasso avec 1’05″77 et la médaille de bronze détenue par Nièba Coulibaly, Bko, 1’06″23. Les trois premiers de la même épreuve en garçon sont, Ely Koné du CAJS, 50″77, Mamadou Konaté de l’ASJA, 51″86 et Famakan Bagayoko du CAJS, 52″06.

En 800m femmes, Kadia Koné du TATA a été première avec un temps chrono de 2’25″59. La deuxième place est occupée par Almadinate Dicko d’AL FAROUK, 2’33″42 et la troisième place est remportée par Assétou Kanouté du Sigui de Kayes, 2’37″89. En garçon, Issa Yatara d’AL FAROUK est premier avec 2’05″28. Oumar Traoré du DEBO de Mopti est deuxième avec 2’10″05 et Souleymane Kodjo du CAMD (Centre d’Athlétisme Moustapha Dembélé) est troisième avec 2’10″40.

Les trois premiers des 3000m sont : Yacouba Berthé du TATA, 9’54″97, Sidy Traoré du RAK, 9’56″97 et Yacouba Cissé d’AL FAROUK 10’06″40. La seule candidate de cette épreuve en dame est Aïchata Traoré de l’ESKO. Elle a remporté la médaille d’or en effectuant un temps chrono de 13’08″88.

Dans le saut à longueur, en dame, Ouorotey Sangaré de Bko occupe la première place avec un record de 4m31. Elle est suivie de Astan Traoré du RAK 4m20 et de Oumou Keïta du Sigui du Kayes 3m90. En garçon, les trois premiers sont, Souleymane Diakité de l’ASJA 6m15, Modibo Traoré du RAK, 5m91 et Mountaga Goïta du CAJS, 5m72.

Cette année, celles qui sont montées sur le podium de lancer poids dame étaient : Maminata Diarra, de Bko, première avec 10m99, Kadiatou Doumbia du TATA de Sikasso, deuxième avec 10m10 et Fatoumata Kanté, de Bko, troisième avec 8m97. Parmi les garçons, les trois premiers sont respectivement Massa Félix Koné, du RAK, 14m67, Daouda Traoré du CAB 13m88, et Idrissa Togo de l’Us San 13m64.

Le classement en relais combiné femmes est le suivant, première, Zone II A, 2’32″95, deuxième, Zone IV A, 2’34″84 et troisième Zone III A, 2’36″56. Du côté des hommes, la première place est occupée par la Zone IV A, 2’06″12. Elle est suivie de la Zone II A, 2’07″19 et de la Zone I B, 2’07″70.

Vivement la 9ème Edition pour le bien de nos jeunes athlètes.

Bintou Danioko

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *